risques du régime chrononutrition.
10 Mar
2017

Le régime chrononutrition, mis au point par le Docteur Alain Delabos, fait partie des régimes récents très médiatisés et tout aussi controversés après avoir vu les dangers du régime dukan nous allons aborder ici les risques du régime chrononutrition

En quoi consiste le régime chrononutrition ?

Le Dr Delabos est parti du constat que l’organisme traverse diverses phases au cours d’une journée, de reconstruction, puis d’élimination, et en a déduit qu’il faut adapter notre consommation à notre horloge biologique, afin de les assimiler au mieux.
Ainsi il faut, selon ce régime :
– Manger gras le matin au petit déjeuner, car la matinée est la période de la journée où nous brûlons le plus de calories.
– Privilégier protéines et féculents au repas de midi.
– Prendre un goûter.
– Se contenter d’un dîner léger, au moins une heure avant de se coucher, voire s’en abstenir.

Le régime chrono-nutrition parait séduisant au premier abord, car il n’interdit aucun aliment : il faut le consommer au bon moment. Il est ainsi beaucoup moins contraignant que d’autres régimes.

Où réside le danger ?

Il existe plusieurs risques à suivre ce régime sur le long terme :

– Il s’apparente à un régime hyper-protéiné : or une consommation excessive de protéines animales accroît les risques de maladies cardio-vasculaires, et s’avère néfaste au fonctionnement des reins et des intestins.

– Ce régime très protéiné risque de mener à des carences. On y retrouve peu de fruits et de légumes notamment, et donc un moindre apport de vitamines, d’oligo-éléments et de minéraux. Et bien sûr, des risques de constipation sont à redouter.

– Enfin ce régime en incitant à manger gras, donne de mauvaises habitudes à l’organisme. Il sera d’autant plus difficile de revenir à une alimentation équilibrée quand il sera fini : le risque de prise de poids dès la fin du régime est grand.

Que disent les scientifique du régime chrononutrition ?

En 2010, une étude a été publiée par l’Agence Nationale chargée de la Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (ANSES) , évaluant les risques des régimes minceurs.
Cette étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population d’environ 4000 individus âgés de 3 à 79 ans, a démontré que la chrono-nutrition ( de même que 14 autres régimes), est à l’origine de carences et déséquilibres, et s’ensuit dans la grande majorité des cas d’une reprise de poids équivalant au poids précédemment perdu.

Alors si vous désirez affiner votre silhouette, soyez simple : adoptez une alimentation équilibrée, buvez beaucoup et faites un peu d’exercice ! Ce sera plus sain, efficace et moins éprouvant pour votre organisme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *